Le ministère de la culture ou le monde du silence. Déclaration au CT Ministériel le 11 mars 2016

      Commentaires fermés sur Le ministère de la culture ou le monde du silence. Déclaration au CT Ministériel le 11 mars 2016
Print Friendly

Voici un mois nous avons -encore- changé de ministre.

Et depuis un mois, c’est silence radio du côté de la rue de Valois.

Hormis le traditionnel message de la ministre aux agents,un grand classique, depuis, rien.

On peut néanmoins constater qu’à chaque nouvelle arrivée la taille du dit message se rétrécit…

Pour ce qui est des politiques à mettre en œuvre, nous avons pris l’habitude d’attendre : en général on découvre les objectifs de la ministre… une fois qu’elle est partie.

Nous l’avons déjà remarqué dans notre « Billet de bienvenue », l’arrivée d’Audrey Azoulay a été mouvementée : elle a été jetée directement dans le grand bain de la défense de « son » projet de loi relatif à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine devant les sénateurs…

Depuis la ministre est partout : Argentine, Uruguay, Clermont-Ferrand, César, Victoires de la Musique…. Et lundi aux Bons-Enfants… Ajoutons que cette visite, dûment photographiée et mise en ligne nous a enfin permis de la voir en photo sous toutes les coutures.

Nous ne doutons pas une minute, qu’à cette occasion les représentants du secrétariat général en ont profité pour lui expliquer les tenants et aboutissants du fameux schéma pluriannuel de stratégie immobilière (SPSI)… et des attentes du Conseil de l’immobilier de l’État (CIE) sur la réduction draconienne de mètres carrés au ministère de la culture.

Ce dossier a obtenu la palme de l’opacité et des promesses non tenues par tous, du cabinet à l’administration…. En effet, l’administration devait communiquer aux représentants syndicaux, l’ensemble des documents demandés (l’avis du CIE, plan de densification, le rapport de l’OPPIC, etc.). Documents qu’on nous promet toujours pour « bientôt ». Nous en sommes venus à penser que ces documents hautement confidentiels ont fini par être classifiés comme « archives incommunicables »

Enfin, si à l’occasion, si quelqu’un pouvait glisser à la ministre que l’administration s’étend au delà de la rue Saint-HonoréL’immeuble des Pyramides (5 mn à pieds), quelque que soit son sort, est ENCORE le lieu de travail de plus de 80 agents et pour la rue Beaubourg, puisqu’on va renouveler le bail autant indiquer à la ministre qu’en vélib’ on y est en 10 mn mais que le bus peut aussi l’y mener assez aisément.

Qu’elle en profite, les temps de parcours sont encore largement casables dans un emploi du temps surchargé… Rien à voir avec ce qui se préfigure sur les temps de transports si l’administration est expédiée en périphérie parisienne.

Puisque nous en sommes dans l’immobilier, rappelons que le site des archives de Fontainebleau va fêter un triste anniversaire : le 28 mars cela fera trois ans que le ministère a pris la décision de le fermer… Depuis, pour les agents, c’est aussi le grand néant. Des études, encore des études, toujours des études mais aucune décision n’est prise ! C’est inadmissible tant d’un point de vue humain que d’un point de vue patrimonial et immobilier.

L’immobilier des DRAC sera également dans peu de temps dans la tourmente : allons-nous, comme pour l’administration centrale ou Fontainebleau laisser les agents dans l’expectative et ne rien anticiper ?

Évidemment tout ceci n’a rien à voir avec la feuille de route présidentielle qui lui enjoint de réconcilier le monde de la culture et des artistes avec la politique hollandienne… Il est vrai que nos sujets sont assez peu people et sans paillettes,

Ces dossiers ne sont que des exemples de tout ce qu’il nous revient -normalement- de discuter avec la ministre et son cabinet (enfin nommé !)…Mais comme elle a perdu nos coordonnées, depuis un mois, c’est « pas de son, pas d’image » !

Les agents de ce ministère ont besoin d’actions concrètes, de décisions, et non d’une ministre en représentation !

Il vous reste seulement un an…

La CFDT-Culture, Paris, le 11 mars 2016

Télécharger la déclaration : CFDT-CULTURE : Ministère de la Culture ou le monde du silence

Lire le Billet de bienvenue : Trois, deux, un…