[Intersyndicale] Victoire au Musée Picasso Paris !

CFDT-CULTURE   10 mai 2016   Commentaires fermés sur [Intersyndicale] Victoire au Musée Picasso Paris !

Le 9 mai 2016, s’est tenue la dernière réunion de négociations avec le ministère et la direction du musée Picasso Paris, prévue dans le cadre du préavis de grève du 7 mars.

Étaient présents :
– les organisations syndicales : CFDT-Culture, CGT-Culture, SUD-Culture.
– la direction du Musée Picasso Paris (Laurent Le Bon, Erol Ok, Béatrice Paasch, Sébastien Bonnard, Francette Girault)
– la Direction générale des Patrimoines (Vincent Berjot, Carole Étienne-Boisseau) et le Service des Musées de France (Marie-Christine Labourdette, Blandine Chavanne, Katell Guiziou)
– les membres du Cabinet : Karine Duquesnoy (conseillère sociale), David Zivie (conseiller Patrimoine) et Christophe Chauffour (conseiller affaires financières)

Le président du musée a rappelé le contexte des négociations en cours, en précisant que plusieurs réunions s’étaient déroulées depuis le 7 mars, au cours desquelles un dialogue constructif avait permis d’aboutir à un relevé de décisions aujourd’hui actualisé et à une estimation des effectifs supplémentaires nécessaires au musée, que ce soit en agents postés (agents d’accueil et de surveillance) ou en agents non postés (administratifs). Les besoins sont de : 7 postes en agents postés et 7 postes en agents non postés.

Les OS ont confirmé le besoin de 7 postes dans chacune des deux principales filières en rappelant que le manque d’effectif était structurel et qu’il était nécessaire d’équilibrer les effectifs entre agents postés et agents non postés. La tutelle a accepté d’attribuer 7 postes dans chacune des 2 filières comme suit :
Pour les agents postés, 7 postes sur le plafond T2 (fonctionnaires) ont été obtenus ; 4 d’entre eux seront intégrés au plafond d’emplois cette année et les 3 autres au cours du 1er trimestre 2017.
Pour les agents non postés, 4 créations de postes ont été obtenues (prioritairement en T2, pourvus en T3 si nécessaire), qui seront intégrées au plafond d’emplois 2016. En outre, un redéploiement de la partie des vacations saisonnières devenue superflue en surveillance devrait permettre au premier trimestre 2017 le dégagement de 3 postes permanents dans la filière administrative du musée.

Le plafond d’emplois du Musée Picasso Paris est ainsi relevé de 11 postes (hors le redéploiement des 3 postes en vacations).
Un travail de bilan devra néanmoins être mené en interne afin d’optimiser l’organisation du travail.
La tutelle apportera ses connaissances quant à l’organisation des autres établissements afin de pouvoir établir des comparatifs.

Laurent Le Bon a également confirmé concernant les projets du musée, que les effectifs supplémentaires permettront d’être plus précis et d’objectiver ces projets sachant que la programmation reste celle d’une seule exposition temporaire majeure annuelle.
Le ministère s’est engagé à fournir aux représentants du personnel, en début de semaine prochaine, un relevé de décisions actant l’attribution de ces nouveaux effectifs au musée Picasso.

La mobilisation des agents a donc porté ses fruits et a permis de faire reconnaître un réel problème de sous-effectif, que devraient corriger, du moins en partie, les postes supplémentaires accordés par le ministère.

L’intersyndicale CFDT-CGT-SUD du musée Picasso Paris