Oui, négocions ! (DRAC et DAC). Les agents des directions régionales méritent une vraie négociation

      Commentaires fermés sur Oui, négocions ! (DRAC et DAC). Les agents des directions régionales méritent une vraie négociation
Print Friendly, PDF & Email

La CFDT-Culture sera à la table des négociations de l’été.

Il aura fallu un rapport des trois inspections des finances, de l’administration et des affaires culturelles, et quelques réunions, pour obtenir un rendez-vous syndical sur les DRAC et les DAC.

La machine du dialogue semble relancée, il ne faut plus lui donner que le sens et les moyens.

L’administration garde le silence, la ministre parle d’autre chose, les syndicats expliquent aux agents. Mais c’est décidé : avant la fin des orages, il faut trancher.

Une chose est déjà actée : les directions régionales font leur travail. On ne parle plus de fermer les DRAC. Même plus les sites distants (distants de tout sauf des acteurs culturels et des usagers).

Il est même démontré que les effectifs doivent être préservés : dont acte.

Pourtant, les directions régionales, notamment les Drac fusionnées, vont mal.

Même en Occitanie, où la météo est bloquée sur soleil, alors que les agents nous parlent de grisaille, et bientôt detonnerre. Voilà deux mois qu’en Comité technique spécial Drac, la CFDT Culture a demandé (et l’administration répondu favorablement !) un échange sur la situation de cette direction sans direction.

Même dans les Udap, dont personne ne parle, tellement tout va bien.

La CFDT CULTURE viendra à la table pour négocier sur tout.

Négocier sur tout, et pas sur la seule question de savoir s’il faut des directeurs de pôles ou des directeurs de services qui ne s’appelleraient plus pôles.

Négocier d’abord et avant tout sur la priorité réaffirmée : équité indemnitaire pour tous, donc pour les agents des Drac.

Négocier en faveur d’un nouvel accompagnement des carrières, des échecs comme des réussites, des mobilités voulues, en faveur d’une nouvelle organisation du travail, d’un nouvel outil informatique, en faveur d’une révolution managériale.

Négocier en faveur du maintien des postes pour conduire ensemble les missions qui sont les nôtres au plus près des territoires.

Faisons-le, en respectant aussi l’ordre des priorités des agents.

Télécharger le communiqué : CFDT-Culture – Oui, négocions (DRAC et DAC). 6 juin 2018

Lire notre précédent communiqué sur le rapport des trois inspections :  DRAC et DAC, faisons confiance aux services déconcentrés