CFDT F3C INTERCO SGEN UFFA – Situation des professeurs territoriaux d’enseignement artistique des écoles supérieures d’art et de design. Courrier à F. Nyssen, F. Vidal, G. Collomb, G. Darmanin, O. Dussopt

      Commentaires fermés sur CFDT F3C INTERCO SGEN UFFA – Situation des professeurs territoriaux d’enseignement artistique des écoles supérieures d’art et de design. Courrier à F. Nyssen, F. Vidal, G. Collomb, G. Darmanin, O. Dussopt
Print Friendly, PDF & Email
Logo CFDT F3C SGEN INTERCO UFFA

Logo CFDT F3C SGEN INTERCO UFFA

Paris, le 28 mars 2018

Objet : situation des professeurs territoriaux d’enseignement artistique des écoles supérieures d’art et de design.

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Vous-même et vos services êtes concernés, à divers titres, par le dossier des écoles supérieures d’art et de design, établissements sous tutelle du ministère de la Culture.

Comme vous le savez, ces écoles supérieures d’art contrairement aux écoles nationales supérieures d’architecture forment un réseau hétérogène de deux types : les établissements nationaux (EPA,opérateurs du ministère de la culture) et les établissements placés sous la responsabilité des collectivités territoriales (majoritairement EPCC).

En 2002, les écoles nationales d’art du ministère de la Culture ont connu une réforme d’ampleur, sans que ces mêmes évolutions puissent s’appliquer aux établissements territoriaux, alors qu’ils délivrent pourtant les mêmes diplômes nationaux.

Après plus de quinze années de statu quo – émaillées de divers rapports, de différentes propositions, de mouvements sociaux dans les écoles, etc.–, la situationn’a pas évoluéet devient intenable au regardde la réformed’importance qui vientd’être réalisée pour les écoles nationales supérieures d’architecture.

Aujourd’hui, le climat social dans les écoles d’art est particulièrement  tendu voire « explosif », même dans les écoles les mieuxdotées.

En effet, la publication des textes officiels relatifsà la réforme des écolesd’architecture suscite un profondagacement qui ne semble pas s’éteindre au vu des enjeux multiples pour ces établissements comme l’inscription pleine et entière dansla recherche, le positionnement européen et international,etc.

La CFDT considère qu’il est aujourd’hui urgent de sortir de l’immobilisme et de cette impasse. Aussi, nos fédérations CFDT vous demandent de diligenter dans les plus brefs délais une inspection conjointe (sur un large périmètre*) à l’instar de celle qui a été réalisée pour les écoles d’architecture. 

Le gouvernement se doit de porter une réelle ambition et une vision dynamique pour l’enseignement dispensé dans les écoles supérieures d’art et de design sur le territoire français, facteurs importants de l’aménagement culturel des territoires et de leur attractivité internationale.

Nos fédérations portent également une proposition ambitieuse pour régler définitivement la question du statut et du positionnement des PEA arts plastiques (cadre d’emploi de la fonction publique territoriale) : une intégration dans le corps existant des professeurs des écoles nationales supérieures d’art du ministère de la Culture.

N.B. Vous trouverez nos propositions détaillées dans une note annexée à ce courrier.

Dans l’attente de votre intervention, nous vous remercions par avance de l’intérêt que vous voudrez bien porter à notre courrier.

Nous vous prions de bien vouloir agréer,Mesdameset Messieurs les Ministres, l’expression de notre très haute considération.

*D’après nos informations, deux inspections conjointes (IGAC/IGAENR) vont être menées : une sur l’inscription des écoles supérieures d’art dans les COMUE et une sur le dispositif Erasmus +.

Télécharger le courrier adressé aux ministres : CFDT F3C INTERCO SGEN UFFA – situation des professeurs territoriaux d’enseignement artistique des écoles supérieures d’art et de design. 28 mars 2018

Télécharger la note des fédérations : CFDT F3C SGEN INTERCO UFFA – Situation des professeurs territoriaux d’enseignement artistique « Arts plastiques » des établissements d’enseignement supérieur d’art sous tutelle du ministère de la Culture. 28 mars 2018