Administration centrale du MCC : Rester à Paris a tout son sens !

      Commentaires fermés sur Administration centrale du MCC : Rester à Paris a tout son sens !
Print Friendly

Jeudi 3 décembre, le secrétaire général du ministère a exposé à l’ensemble des organisations syndicales les trois projets d’implantations du ministère qui seront présentés devant le Comité immobilier de l’État (CIE) le 16 décembre prochain.

  • Scénario 1 : Valois, Bons-Enfants, Quadrilatère des Archives ;
  • Scénario 2 : Valois, Bons-Enfants, un autre immeuble en périphérie de Paris ;
  • Scénario 3 : Valois et un immeuble en périphérie de Paris.

Notons d’emblée que les scénarios 2 et 3 font rester une partie des personnels dans Paris tandis que les autres agents (plus ou moins nombreux selon le scénario) partiraient en périphérie. Avec un tel schéma, difficile de croire que la seule justification du vivre-ensemble trouve sa place puisque l’élément représentatif du ministère en la personne de la ministre, resterait intra muros. C’est bien là le signe d’une seule justification économique.

Le secrétaire général a indiqué que le projet qui sera mis en avant devant les membres du CIE est le scénario 1, scénario dit « patrimonial », qui prévoit comme les deux autres scénarios la vente des immeubles Richelieu et Pyramides et la cession du fort de Saint-Cyr (SDSI).
Nous regrettons la vente de ces sites, néanmoins nous devons défendre une implantation générale de l’administration centrale qui permet à tous de rester au cœur de Paris.

La CFDT-CULTURE soutient l’idée (tract du 10 septembre 2015) de rester DANS PARIS INTRA MUROS.

Et cela pour plusieurs raisons :

  • il est inconcevable d’imaginer louer ou acheter un autre immeuble hors de Paris quand le ministère possède un patrimoine riche ; mettre en valeur et entretenir nos monuments, cela fait aussi partie de NOS missions ;
  • répartir les directions sur les sites Bons-Enfants, Valois et Quadrilatère des Archives revient à rester dans un même périmètre géographique. Nous avons toujours combattu l’idée de rajouter du temps de transport pour des agents qui ont déjà parfois plus de 45 mn de trajet ;
  • cela permet de garder des unités de travail peu distantes (2,2 km entre la rue des Pyramides et la rue des Archives, 1,7 km entre les Bons-Enfants et le Quadrilatère) ;
  • la proximité géographique permet d’optimiser les relations de travail et facilite les liaisons avec nos interlocuteurs venant de province ou de l’étranger ;
  • il est urgent de trouver une solution pour nos collègues de la DGCA qui ont besoin de savoir rapidement ce qu’ils vont devenir, le bail de la rue Beaubourg arrivant à échéance en mars 2017.

Bien entendu, nous resterons vigilants sur plusieurs points :

  • les besoins actuels et futurs des Archives nationales en termes de magasins, d’espaces d’accueil des publics et de locaux techniques doivent être prioritairement pris en compte AVANT toute autre implantation de nouveau service ;
  • les différents plans (macro-zoning et micro-zoning) doivent nous être communiqués au plus tôt : le fiasco de l’installation de la DGCA (fusion de la DMDTS et DAP) rue Beaubourg ne doit pas se reproduire ;
  • l’organisation fonctionnelle des directions. Il nous semble ainsi logique que le Quadrilatère des Archives accueille de préférence des services patrimoniaux, dans un souci de cohérence avec les services déjà présents sur le site (AN, SIAF, Formations DGP).

Nous rappellerons l’ensemble de ces points lors des instances, en particulier lors des CHSCT d’administration centrale.

La prochaine échéance majeure sera la présentation des scénarios le 16 décembre devant le CIE. La décision finale n’appartient cependant pas à ce comité mais revient à la ministre et à Bercy(…). La décision finale qui conditionnera le futur de notre ministère devrait être prise dans le premier trimestre 2016.

Vos élus CFDT-CULTURE travailleront pour que les conditions de travail de toutes et de tous soient préservées, et que chacun puisse exercer ses missions dans des conditions décentes.

RESTONS À PARIS, pour continuer à défendre les missions du ministère de la culture,
aujourd’hui et demain plus que jamais…

La CFDT-Culture, le 8 décembre 2015

Télécharger le communiqué : CFDT-CULTURE : Rester à paris a tous son sens !